1er Juin 2008, une date importante dans l’organisation de la police de la ville de Neuchâtel

1990 fut une année importante dans la mutation de la police de la ville de Neuchâtel. En effet, cette année là, la police se réorganisait en séparant l’activité sanitaire et du feu de la mission de police. Le Service d’incendie et de secours était créé et traitait tous les cas relatifs aux incendies et aux interventions sanitaires. Le corps de police s’occupait dès cette date que des missions de police dans les domaines de l’intervention urgente, de prévention ainsi que de tous les aspects liés à la circulation.

Le 1er juin 2008, rentrait en force une convention signée entre le canton et la ville de Neuchâtel. Cette convention laissait à la seule police cantonale tous les aspects des interventions urgentes, dites de police secours et laissait à la police de la ville tout l’aspect de la police de proximité, de prévention ainsi que du guichet unique.

La police de la ville de Neuchâtel est placée sous les ordres d’un commandant. Il dispose d’un état-major composé de collaborateurs spécialisés dans des domaines spécifiques.

Elle est structurée en trois secteurs, à savoir la prévention et le service judiciaire et administratif, la circulation et le stationnement, la police de proximité soit la brigade urbaine, les policiers de secteurs, les services d’accueil et de réception ainsi que les services administratifs, de planification et de conduite.

Les activités de la police de la ville s’exercent en principe exclusivement sur le territoire de la Ville de Neuchâtel. Sa surface représente plus de 1710 hectares dont 672 en site urbain. Sur demande de l’Autorité, elle peut être appelée à renforcer une des polices du canton de Neuchâtel.

Gestion des déchets et économies à la police


Document [227.8Ko] Document PDF

Le commandant Jean-Louis Francey reste à la tête de la police de la ville de Neuchâtel

Jean-Louis Francey reste à bord

Compte tenu du renoncement de la personne appelée à reprendre le commandement de la Police de la Ville de Neuchâtel et considérant que les Autorités communales doivent, en particulier, transférer partie des prérogatives de la Police de la Ville à Police neuchâteloise d’ici à fin 2014 et créer parallèlement le futur Service communal de la sécurité, le Conseil communal a décidé de prolonger la mission du capitaine Jean-Louis Francey.

Le commandant Jean-Louis Francey a accepté de poursuivre sa mission. Son acceptation est liée à la connaissance profonde du processus de transition que vit la Police de la Ville. Elle est aussi dictée par l’importance que la Ville attribue à ce que la police puisse garantir des prestations sécuritaires de qualité dans un contexte particulier.

Dans ces conditions, il est apparu au Conseil communal que Jean-Louis Francey était la personne adéquate. Rappelons qu’il est à la tête du Corps de police de la Ville depuis 24 années. Homme d’analyse et de décision, il est aussi une personne profondément attachée au bon déroulement de la vie citoyenne.

Jean-Louis Francey aura pour mission de commander le Corps de police, alors que les Autorités mènent plusieurs réflexions. En particulier, il s’agira de finaliser le transfert de la Police de la Ville au sein de Police neuchâteloise et de créer le futur Service communal de la sécurité, dont les missions engloberont tout à la fois les prestations commandées à Police neuchâteloise et celles restées de sa compétence. Dans ce cadre, le Conseil communal a la ferme volonté de renforcer ses prestations de proximité en matière de sécurité, au centre-ville et dans les quartiers. Il s’agira, enfin, de participer à la réflexion menée par l’Etat et les communes sur leurs prérogatives respectives, qui débouchera sur une adaptation de la Loi sur la police neuchâteloise (LPol).

La mission de Jean-Louis Francey prendra fin au terme de l’année 2014 lorsque les nouvelles structures et la future LPol seront connues. Le Conseil communal mettra ce laps de temps à profit pour repenser sa stratégie sécuritaire dans un contexte de réforme de la LPol, mais aussi de la protection incendie et de la protection civile. Et à la lumière de ces réflexions désignera le ou la responsable du futur Service communal de la sécurité.

Neuchâtel, le 24 septembre 2013                        Le Conseil communal

// JavaScript Document